Art funéraire, cimetière du Montparnasse (2)

Voici les premières photos du monument que j’ai pensé et sculpté pour le cimetière du Montparnasse (Paris 14e) où sont enterrés Baudelaire et Huysmans… entre autres. Il manque encore des finitions (joints, nettoyage de la pierre). Il s’agit de la tombe d’une jeune fille de 21 ans profondément croyante (Sophie Morinière, décédée dans un accident de car pendant les dernières JMJ à Rio). Le monument se présente sous la forme d’un perron avec quatre marches menant à une porte, ornée d’une croix et de plusieurs autres symboles (un oiseau, des roses, etc.). J’ai voulu traduire par cette porte l’idée de passage propre à l’eschatologie chrétienne (un passage qui est aussi une ascension). La porte est en métal, découpé en son centre de manière à dessiner la silhouette du Christ: « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé » (Jean, 10, 9).  Il est représenté “les bras ouverts” pour évoquer le Christ du Corcovado (dessin de François Peltier). Ainsi découpée, la porte se laisse traverser par la lumière du crépuscule, projetant l’image du Christ sur la pierre tombale.

Emplacement de la tombe au cimetière du Montparnasse