Exposition 4 au 16 août 2011

Exposition de Louise Peltier et Augustin Frison-Roche dans l’Eglise Sainte-Foy.

Louise Peltier

Titulaire d’un Master 1 de peinture, elle débute un Master à finalité approfondie toujours à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Fille d’un couple d’artiste elle baigne dans la peinture depuis toujours. Lors de son séjour en Irlande en Erasmus elle a été distinguée par le prix du Commissaire de l’Exposition de l’Institut …of Arts de Limerick. L’exposition de Pujols est sa seconde exposition personnelle après celle de Minerve en 2009.

Augustin Frison-Roche

Après un parcours universitaire (hypokhâgne, khâgne, licence d’histoire) Augustin Frison-Roche décide de se consacrer entièrement à la peinture. Conscient des lacunes des Beaux-Arts en France et soucieux de recevoir une véritable formation artistique il choisit, avec le peintre François Peltier, de restaurer l’apprentissage en peinture. Il achève en 2O11 sa deuxième année dans l’atelier. Parallèlement à son travail dans l’atelier, Augustin Frison-Roche a réalisé plusieurs expositions personnelles : à Pujols en 2009 (une trentaine d’huiles sur toile) et à Saint-Émilion dans le cloître de la collégiale en 2010 (un ensemble de 50 panneaux).

Présentation de l’exposition :

Louise Peltier et Augustin Frison-Roche ont choisi un thème commun : du Chaos à l’Ordre.

Exposition du 4 au 16 août dans l’église Sainte Foy de Pujols.

Ils ont choisi d’exposer ensemble parce qu’ils partagent un certain nombre de points :

1/ Ils sont jeunes. Louise a 22 ans et Augustin 24.

2/ Ils se destinent à être professionnels. Pour eux la peinture est un engagement et une exigence.

3/Ils sont tout deux spiritualistes, plus précisément catholiques. Pour eux peindre est un acte sacré de création qui consiste à rendre visible l’invisible.

4/Ils sont peintres par choix , pas par défaut. L’un comme l’autre ont montré leurs capacités à faire de brillantes études. Ils y ont renoncé en toute connaissance de cause. Ils sont conscient de leur responsabilité de peintres.

5/ Ils ont choisi de se former hors du système des écoles d’art français

6/ Ils ont choisi une technique analogue. Peinture à l’huile en glacis et sur bois, dans l’esprit d’une technique flamande actualisée.

Ces nombreux points communs pourraient laisser craindre deux peintures similaires. Or elles sont fondamentalement différentes. Unité n ‘est pas uniformisation. Ce n’est ni le même univers, ni la même forme. C’est la grandeur de l’art que des tableaux basés sur les mêmes principes soient aussi dissemblables. C’est la part de l’humain, l’épaisseur d’âme de chacun d’eux qui s’exprime ainsi…